La vente à emporter et la livraison, nouveau sésame des restaurateurs ? - Promocash

La vente à emporter et la livraison, nouveau sésame des restaurateurs ?

Alors que  le déconfinement continue, certains Français commencent à rejoindre leur lieu de travail, où, le plus souvent, les cantines restent fermées. Parmi ceux qui poursuivent en télétravail, une partie avoue sa lassitude face à l’obligation de préparer l’ensemble de ses repas quotidiennement. Bien sûr, la restauration rapide et les boulangeries-pâtisseries, champions de la vente à emporter, constituent des réponses. Mais elles restent limitées face à l’appétit bien connu de nos compatriotes.

 

 

Fidéliser des clients, et en gagner de nouveaux

Compte tenu de ces constats et maintenant que la date de réouverture des restaurants est connue, vous pourriez vous aussi, mettre à profit votre cuisine et votre savoir-faire en pratiquant la vente à emporter et la livraison (si votre bail le permet). Vous aurez ainsi l’opportunité de fidéliser vos clients habituels et d’en attirer de nouveaux. Un apport financier particulièrement bienvenu qui vous permettra de réduire votre stock. Quel que soit le type de cuisine que vous proposez, vous avez tout à gagner à vous intéresser à cette activité !

 

Soigner l’offre à emporter

Certes, selon une étude réalisée par le cabinet CHD**, la vente à emporter post -Covid affichera quelques évolutions notables. Dans les premiers temps, les clients virtuels seront sans doute les plus nombreux. Pour les attirer, misez sur les promotions et des emballages bien pensés, propres et hermétiques. Les millennials investiront certainement plus rapidement que les autres vos points de vente. N’hésitez pas à imaginer des offres à leur intention. Pour redonner confiance à l’ensemble des clients, soignez la qualité et l’aspect santé de vos plats.

 

Faire appel à des plateformes de livraison

Si vous disposez de votre propre service de livraison ou si vous souhaitez le constituer, vous pourrez faire appel à des plateformes comme Just Eat, AlloResto, Chronoresto, Resto Malin, qui assurent la mise en relation avec des consommateurs, contre une commission de 10 à 15% par commande. Si vous préférez opter pour une plateforme de mise en relation et livraison comme Deliveroo ou Uber Eats, il vous en coûtera environ 25 à 30% par commande. Vous pourriez également être intéressé par les ‘’dark kitchens’’ (cuisines partagées), une innovation lancée par Deliveroo, appelée Editions. Dans ces espaces dédiés aux livraisons, vous placerez un cuisinier avec son matériel, ses recettes et ses ingrédients. Deliveroo se charge de la gestion du site, des commandes et de la livraison, pour une commission d’un peu plus de 30%.

 

Quelle que soit la solution choisie, n’oubliez pas de glisser dans les sacs de livraison, des offres promotionnelles valables exclusivement pour les commandes passées en direct, de façon à consolider votre portefeuille clients.

 

Les 5 clés pour réussir dans la vente à emporter :

  • Faites de l’hygiène votre priorité absolue : désinfectez vos cuisines, les surfaces de contact et les terminaux de paiement.
  • Protégez votre personnel : mettez à sa disposition des gants, des masques et du gel hydroalcoolique. Privilégiez le click and collect avec commande et règlement par internet ou, à défaut, le paiement via carte bancaire.
  • Délimitez des zones barrières : aménagez un espace de récupération des plats distinct de la cuisine, pour éviter tout contact entre cuisiniers et livreurs.
  • Protégez vos marchandises : installez des vitres de plexiglass ou des zones de non passage pour éviter que les clients ne touchent vos produits. Emballez les achats dans des sacs bien fermés.
  • Rassurez vos clients en affichant les règles d’hygiène que vous avez adoptées pour leur sécurité et celle de votre personnel.

 

* sondage DATAlicious by Just Eat avec l’IFOP avril 2020

**Étude sur les 10 défis de la restauration rapide post-Coronavirus par le cabinet CHD