La gastronomie à emporter, selon Eric Minart - Promocash

La gastronomie à emporter, selon Eric Minart

 

Eric est un chef passionné, qui aime faire vivre son restaurant et propose une cuisine de qualité à ses clients. Après un peu plus d’un mois de confinement, il a décidé de rouvrir ses cuisines pour proposer ses plats à emporter. Pas évident quand on fait de la cuisine gastronomique, mais ce challenge ne lui fait pas peur !

 

Vous proposiez déjà de la vente à emporter avant le confinement ?

Oui, mais très peu. J’en faisais à l’occasion des fêtes, parce que le restaurant n’est pas ouvert à ce moment-là. Cela fonctionnait, mais c’était plus pour rendre service.

 

Pourquoi avez-vous décidé de vous lancer dans la vente à emporter ?

J’ai d’abord été contre, parce que dans un restaurant gastronomique l’expérience ne se limite pas au plat. Il y a aussi l’ambiance du restaurant et plein d’autres petites choses comme le service, la convivialité, etc. Et puis finalement j’ai décidé de lancer cette offre parce que je suis quelqu’un d’actif. J’aime mon métier et j’ai besoin de l’exercer. Au début, j’ai démarré sans trop communiquer et le bouche à oreille a commencé à fonctionner. Sur 5 jours d’ouverture, nous réalisons aujourd’hui environ 3 jours à 50 repas. 

 

Qu’est-ce qui a changé avec la vente à emporter ?

Tout d’abord, j’ai réfléchi à la manière dont on pouvait emballer les plats. Je n’aime pas l’idée d’emballer mes plats dans des contenants en plastique jetable, non recyclable. L’écologie est pour moi un critère primordial. J’ai pu obtenir l’aide de Promocash pour trouver une solution adaptée : je ne me fournis qu’en contenants réutilisables, ou biodégradables. Nous avons aussi développé un menu du jour, que nous modifions chaque semaine. 

 

Avez-vous l’intention de continuer de proposer de la vente à emporter après le confinement ?

Oui, je pense que je poursuivrai. Mais je ne ferai pas appel à des sociétés de livraison, je tiens à garder le contact avec mes clients, comme actuellement. Dernièrement, j’ai passé commande dans un restaurant près de chez moi, et j’ai été sur place chercher mon plat, c’est plus convivial. L’échange avec les clients fait partie intégrante de notre métier, pour moi.

 

Quels sont vos conseils pour ceux qui envisagent de démarrer  dans la vente à emporter ?

Osez vous lancer, nous n’avons pas d’autre choix ! Ce n’est pas facile parce qu’il y a beaucoup de points à prendre en compte : son type de restaurant, les normes d’hygiène, la réchauffe des plats par les clients (que ce soit la méthode de chauffe mais aussi le temps, la puissance du four ou du micro-ondes, etc). Mais cela deviendra vite des automatismes, qui ne freineront pas la mise en place de cette nouvelle activité !

 

Découvrez le restaurant de Eric Minart dans le TousPros 79.